Madagascar, une destination d’Afrique aux multiples facettes

L’Afrique est un vaste continent qui comprend 54 États souverains, dont Madagascar, situé dans la division Afrique de l’Est. Cette grande île de 587 041 km2, célèbre pour ses lémuriens, ses litchis et ses vanilles, est une destination très prisée par les touristes du monde entier. Ceux en quête d’exotisme choisissent expressément Nosy Be, dénommée « île aux parfums ». Nosy be abrite la réserve naturelle de Lokobe qui couvre la partie sud-est de l’île.

Présentation de Madagascar

Madagascar, la plus grande île de l’océan Indien, est un trésor à explorer. Avec une superficie équivalente à celle de la France, Madagascar regorge de richesses naturelles et culturelles qui en font une destination incontournable. Cette île exotique, située au large de la côte est de l’Afrique, proche de l‘Île de la réunion et l’île Maurice, offre une biodiversité unique au monde, des paysages spectaculaires et une culture fascinante.

La biodiversité exceptionnelle de Madagascar est sans pareille. Environ 90% des espèces de la faune et de la flore de l’île sont endémiques, c’est-à-dire qu’elles ne se trouvent nulle part ailleurs sur Terre. Les célèbres lémuriens, des primates aux yeux malicieux, peuplent les forêts tropicales et constituent une attraction majeure pour les visiteurs. Les parcs nationaux de Madagascar, tels que l’Andasibe-Mantadia et le parc national de Ranomafana, abritent une incroyable variété d’espèces, allant des caméléons colorés aux oiseaux exotiques.

Sur le même sujet:   Voyage au Sénégal. Ses paysages, sa culture et son histoire

Les paysages malgaches offrent une diversité époustouflante. Les hauts plateaux centraux se caractérisent par de vastes étendues de rizières en terrasses et des villages traditionnels. Les formations rocheuses érodées des Tsingy de Bemaraha, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO, sont un spectacle unique au monde. Les plages de sable blanc bordées de cocotiers invitent à la détente et à la baignade dans des eaux cristallines. Les passionnés de trekking seront comblés par les montagnes escarpées du massif de l’Isalo ou les sommets majestueux de l’Andringitra.

La culture malgache est tout aussi captivante. La population malgache est un melting-pot de différentes origines, allant des Africains aux Arabes, en passant par les Asiatiques et les Européens. Les traditions ancestrales, la musique envoûtante et les danses traditionnelles illustrent la richesse de cette culture. Les marchés animés, tels que le marché de la Digue à Antananarivo, offrent une immersion vibrante dans la vie quotidienne malgache.

Cependant, Madagascar est confrontée à des défis environnementaux et socio-économiques. La déforestation, la perte d’habitat et la pression sur les ressources naturelles menacent l’équilibre fragile de l’écosystème malgache. Cependant, des initiatives de conservation et de développement durable sont mises en place pour préserver ce patrimoine naturel unique.

Les vacanciers ont la possibilité d’y faire trois circuits différents, allant de Kindro à Mitsinjo pour finir à Ramy où les plages sont idéales pour pique-niquer ou se prélasser. C’est aussi un parc national protégé où vivent 376 espèces animales, dont des insectivores, des primates, des carnivores ou encore des reptiles.

côte Madagascar

On y recense également 17 populations d’oiseaux qui ne sont visibles qu’à Madagascar, à l’exemple du martin-chasseur malgache ou du hibou de Madagascar. En outre, Lokobe recèle une flore remarquable comme les palmiers, les cocotiers et les manguiers, sans oublier le Ramy ou Canarium madagascariensis, réputé pour sa senteur enivrante.

Sur le même sujet:   Les diverses informations utiles à savoir pour un voyage réussi en Éthiopie

Le parc national d’Andasibe-Mantadia, un endroit apprécié des naturalistes

parc Madagascar

Le parc national d’Andasibe-Mantadia se trouve à 3 h de route d’Antananarivo, la capitale de Madagascar. Il fait partie de la province de la ville de Toamasina, dans la province de Tamatave, en région d’Alaotra-Mangoro. C’est une adresse à inclure dans les circuits Afrique des passionnés de la nature qui auront à leur disposition un réseau de sentiers pédestres aménagés parmi les collines basses. Cela facilite l’exploration de ce parc de 12 810 ha et l’observation de l’indri-indri, le plus gros de tous les lémuriens du monde.

Ce petit farceur qui mesure 80 cm épie les visiteurs du haut de son arbre, et taquine les lève-tôt par ses vocalisations matinales qui s’entendent à des kilomètres à la ronde. À part cela, cette zone préservée se prête à de nombreuses activités, permettant ainsi aux routards de partir en excursion et d’observer les espèces d’oiseaux endémiques de l’île. Le parc national abrite 108 espèces d’oiseaux. La Réserve Spéciale est vouée à la protection du plus grand lémurien malgache. Les sportifs opteront pour un trek dans la forêt exceptionnelle, tandis que les férus de nage ne manqueront pas de piquer une tête dans la superbe piscine naturelle dans laquelle tombe une cascade d’eau. Des larges espèces de biodiversité s’abritent dans cette forêt dense, comme des espèces endémiques très rares et les espèces en danger.

indri-indri

Virée dans l’une des 12 collines sacrées d’Antananarivo, la « Ville des Milles »

Antatanarivo

L’attrait de Madagascar ne se limite pas aux îles littorales ni aux parcs nationaux. Il a aussi des villes chargées d’histoire, ce qui fait de lui une destination riche en surprises. Ces lieux sont chargés d’histoires, témoin de la plupart des évènements les plus tragiques de Madagascar.

Sur le même sujet:   Découvrir l'Afrique du Sud

À part l’art Zafimaniry, les palais royaux font également la fierté des Malgaches, puisqu’ils témoignent du passé historique de leur pays. Le Rova d’Antsahadinta, fief du roi Andriamangarira, se distingue du lot. Cette colline vénérable, dont le nom signifie littéralement « vallée de sangsues », se situe à l’ouest de la Ville des Milles.

Elle se découvre via des randonnées organisées par un office rattaché au ministère du Tourisme malgache. C’est l’occasion pour les globe-trotters d’apprécier les chants folkloriques d’un groupe local durant la pause-déjeuner. Après cela, ils poursuivront leur route en empruntant le circuit « Allée des amoureux » d’où ils apercevront le caveau du roi. La balade se termine sur une esplanade où sont bâtis des tombeaux surmontés de « Tranomasina » avant de repartir vers d’autres aventures.